La place de la femme dans le bodybuilding moderne

La place de la femme dans le bodybuilding moderne

Le lien entre les femmes et le bodybuilding: les nouvelles tendances du bikini fitness et le type de corps recherché par les femmes grâce aux stéroïdes.
 

Reading TimeTemps de lecture estimé: 4 minutes

Les femmes et le Body Fitness.

Il est certain que pendant des années, le body-building a été un sport réservé à la gente masculine. Que ce soit Arnold Schwarzenegger, Lou Ferrigno ou encore Sylvester Stallone, le cinéma a contribué pendant des années à ne donner aucune place à la femme dans le monde du culturisme. Il faudra attendre les années 70 pour commencer à voir les premières exhibitions de bodybuildeuses. La doyenne étant Ernestine Shepherd.

Cependant, le corps d’une femme n’étant pas celui d’un homme, la recherche esthétique du corps dans le body-building féminin connaît plusieurs styles et en particulier un intérêt à la perte de poids.

Si au début, les femmes ont essayé d’imiter les hommes en faisant des programmes de prise de masse musculaire et en faisant des exhibitions en parallèle. Aujourd’hui, elles ont plutôt tendance à faire des exhibitions IFBB bikini de façon professionnelle. Leur rapport avec la musculation tend à être beaucoup plus esthétiquement féminin.

Perte de poids ou programme de prise de masse ?

Les adeptes de Bodyfitness et d’IFBB bikini sont loin de ressembler aux premières bodybuildeuses. Que ce soit par les substances comme les Clenbuterol, Reductil ou Anavar, elles auraient plutôt tendance aujourd’hui à rechercher à perdre le maximum de graisse d’une façon très rapide jusqu’à même être totalement sèche pour bénéficier de l’apparence d’un corps type du modèle IFBB bikini d’aujourd’hui.
Même si dans le Bodyfitness, il existe encore beaucoup de femmes qui recherchent un développement volumique de leurs bras du style old school du body-building des dernières décennies, la mode de l’ifbb bikini réclame plutôt des jambes et des fesses voluptueuses et bien musclées avec un ventre très plat ainsi que des bras bien musclés mais sans trop de volume.

C’est une recherche plastique qui varie entre le bas du corps d’une bodybuildeuse et le haut d’une athlète en gymnastique. Il va sans dire qu’il y a donc pour ces femmes un intérêt bien précis à la recherche de la perte de poids aussi.

Les femmes et le dopage

Plusieurs scandales relatifs aux femmes et au dopage ont éclatés ces 20 dernières années concernant les sportives. Il y a encore beaucoup de personnes qui sont persuadées qu’il n’est pas si aisé de reconnaître une personne prenant des produits dopants ou pas. Pourtant, il suffit de jeter un petit coup d’œil sur le tracé des muscles, des bras et des jambes, un ventre aux dessins musculaires trop similaire à une musculature abdominale masculine, même après des heures de pratique de musculation. L’élargissement du cou et parfois la maturation d’une voix devenant masculine sont aussi des indices.
Des cas comme celui de l’Américaine Marion Jones, où la nageuse brésilienne Rebeca Gusmao pour les plus récentes ainsi que d’autres comme Griffith Joyner ou Barbara Krause sont toutes des athlètes qui ont été contrôlées positivement aux produits dopants. Les améliorations corporelles plus qu’évidentes alors à l’époque, ne trompent plus personne aujourd’hui.

Le volume musculaire avec des veines apparentes, les performances, tout ceci fait partie du panel de tous les sportifs extrêmes d’aujourd’hui. Même si leurs résultats peuvent être jugés comme de la triche, il va sans dire qu’il y a bien un fait flagrant de l’efficacité de ces produits sur les performances athlétiques ainsi que sur l’amélioration musculaire du corps. Il paraît donc évident que pour les adeptes du culturisme et du IFBB bikini qu’il leur soit plus que nécessaire de se faire des injections de différents produits dopants et de quelques hormones pour bénéficier des mêmes résultats pour gagner en esthétique corporelle.

IFBB – Bikini Fitness

La fédération internationale de body-building et de fitness possède son propre site Internet, www ifbb.com où il est possible de trouver tous les renseignements concernant les tournois internationaux ainsi que les normes et les codes à respecter. On y trouve aussi des centaines de vidéos donnant de multiples indications et conseils pour les adeptes du bikini fitness. Que ce soit pour la perte de poids ou la prise de masse, on n’y trouve que des conseils pour différentes recettes diététiques ou pour soulever de la fonte.

Il faut aller sur d’autres sites Web spécialisés dans la vente de produits dopants pour connaître ce qu’il est profitable d’utiliser pour sculpter son corps.
Il faut autant savoir jongler avec des produits comme le Winstrol, Clenbuterol et Anavar entre autres pour la perte rapide de la graisse féminine, que de connaître l’intérêt d’un produit comme la Sibutramine (Réductil) comme coupe-faim. L’une des difficultés premières étant de se restreindre de manger et de lutter contre la faim. Les périodes les plus critiques étant toujours quelques jours avant les coupes ou les tournois.

Le culte du beau corps, le bikini fitness

Au vu des compétitions d’aujourd’hui, les femmes n’ont plus à envier les hommes pour ce qui est des tournois de body-building ou de IFBB. Dans le monde entier, cette mode contenant une variante du body-building et du sex fitness draine beaucoup d’adeptes à s’y essayer.

Le culte du corps en le sculptant sur un modèle bien précis de l’esthétique en vogue fait que, la demande de la prise de stéroïdes ainsi que leurs améliorations n’en est peut-être qu’à ses débuts. Il reste à espérer à trouver la pilule magique offrant les améliorations souhaitées sans trop d’effets secondaires.

L’IFBB restant dans le domaine de l’exhibition, même s’il y a compétition au niveau du corps des culturistes, on peut dire aussi qu’il y a compétition au niveau des laboratoires dont chacun propose sa propre molécule d’hormone. Le renseignement et la véracité des produits resteront une nécessité pour que ce sport puisse perdurer.

Conclusion

La revanche des femmes pour ce qui est du body building n’en est qu’à ces débuts. Le bikini fitness est certainement une mode qui durera encore assez longtemps. La diversité des concours et des styles va certainement redorer le blason à la gente féminine en ce qui concerne l’évolution de l’exhibition des corps musclés et galbés à souhait. L’avenir est ouvert aux audacieuses qui veulent trouver des cures qui leur offriront un beau corps musclé et qui reste sexy.

4 commentaires

  1. Rachel McLish restera pour moi une référence ! Pas du tout Androgyne, mais avec quand même beaucoup de muscle.

  2. Moi je trouve qu'une femme qui fait du bodybuilding particulièrement jolie.
    Une femme avec des muscles ça respire la bonne santé, ça sent la personne qui prend soin d'elle...

    Mais il ne faut pas dépasser une certaine limite. Car trop de muscle, ça fait un peu camionneur ou videur.

  3. Moi je dis non aux femmes qui veulent devenir aussi musclé que les hommes, c'est pas gracieux du tout. Mais ce n'est que mon avis

  4. Pour moi, la catégorie bikini est la seule que je peux regarder. Les autres catégories "NON"... ce n'est pas pour moi.
    Ca ne me donne pas envie

Laisser un commentaire